Technologie

Intégrer un frein de parking à votre moteur : indispensable ou pas ?

…Précédemment nous avons vu comment faire un choix entre servomoteur ou pas à pas, ou bien même sur un moteur avec variateur intégré . Mais il y a un point que nous n’avons pas abordé et qui pourtant a toute sa place dans votre réflexion sur le choix de la référence : le frein de parking. Intégré au moteur, le frein de parking en est indissociable et vous feriez bien de savoir avant de commander s’il vous en faut un ou pas !  

 

Mais au fait, c’est quoi un frein de parking ? 

Le principal indice est dans sa dénomination parking. C’est à dire qu’il s’agit d’un frein destiné à éviter la rotation libre du moteur. Par exemple lorsque celui-ci est à l’arrêt et non alimenté. J’aime bien faire le parallèle avec une voiture pour imager mes explications alors voici comment on peut voir les choses : Vous êtes à 130km/h sur l’autoroute et vous décidez de vous arrêter. Vous avez le choix entre la pédale de frein et le frein à main. On est bien d’accord que, dans l’ordre, vous arrêtez la voiture avec la pédale, puis que vous l’immobilisez ensuite avec le frein à main ? Eh bien avec le frein de parking d’un moteur électrique, c’est pareil ! 

On comprend donc qu’il va d’abord falloir arrêter la rotation du moteur avant d’autoriser l’enclenchement du frein. Les industriels ont anticipé ce cas de figure et décidé d’appeler cette fonction (de sécurité) : Safe Stop 1 (SS1). Je ne vais pas m’étendre ici sur ce sujet mais si vous souhaitez en savoir plus sur les fonctions de sécurité, Sick a édité un livre sur la sécurité machine. A la page 114/115 vous retrouverez un descriptif des fonctions.  

Certains constructeurs, comme Siemens, proposent des gammes de moteur avec des freins qui supportent des arrêts dynamiques. Mais cette fonctionnalité s’accompagne de tout un tas de petits astérisques. On s’aperçoit que c’est une utilisation vraiment exceptionnelle. Pour supporter un arrêt dynamique le frein est surdimensionné. Cela ajoute donc de l’inertie au mouvement, ce qui n’est pas idéal.  

 

Les cas d’utilisations 

Déjà et surtout, si votre mouvement est vertical un énorme ‘Attention !’ doit s’afficher dans votre tête ! En effet dans ce cas-là si le moteur n’a pas de frein et n’est plus alimenté, l’ensemble est laissé libre de bouger et donc… patatras vous êtes bon pour ramasser votre mécanique en mille morceaux par terre. Donc mouvement vertical = frein de parking ou bien ça risque de faire mal.  

Ensuite d’une façon plus générale, si vous avez besoin que votre mécanique ne bouge pas d’un poil lorsque le moteur n’est plus alimenté alors préférez le choix d’un frein de parking.  

Et enfin, en fonction du niveau de sécurité attendu sur la machine et donc de votre axe électrique, vous choisirez un moteur avec frein de parking.  

Je fais un petit aparté ici mais je dois vous apporter une précision importante : un frein de parking est à logique négative. C’est à dire qu’il faut expressément envoyer un ordre au moteur pour qu’il desserre la mâchoire de frein. En d’autres termes si le moteur n’est plus alimenté, alors le frein s’enclenche.  

 

Inconvénients 

On l’a donc vu, ce n’est pas par avantage mais par nécessité qu’on va choisir un frein de parking associé au moteur. Car en contrepartie d’un frein, vous avez droit à un prix d’environ 20 à 30% plus élevé. Et un encombrement plus important aussi, pour faire place au frein et à la mâchoire dans le boitier du moteur 

Un autre point qui peut vous embêter après coup : lorsque le moteur n’est pas alimenté le frein est serré. Donc si vous avez un besoin de maintenance sur la mécanique entrainée par le moteur, il faut être conscient que cette mécanique ne pourra pas être déplacée à la main par le technicien de maintenance.  

 

Faites votre choix 

Arrivé ici, vous avez normalement compris que le choix d’implémenter un frein ou non dans votre moteur ne se fait pas à pile ou face, ou bien parce-que ça vous semble sympa. Vous ferez le choix en fonction de si c’est nécessaire dans votre application. S’il n’y pas de nécessité de placer un frein un frein de parking, alors n’hésitez pas à vous en passer ! 

Nous vous conseillons

Air comprimé : faut-il encore le lubrifier ?

Frédéric

Vis à bille ou courroie crantée ? Le point sur ces technologies d’entrainement

Quentin

Différences codeur incrémental et absolu : lequel choisir sur votre moteur électrique ?

Quentin

Impression 3D, de votre canapé à l’industrie, parlons en !

Arthur

Laisser un commentaire